62 millions de dollars : montant de l’opération de vente de l’opérateur brésilien Oi au Timor Oriental

By | December 15, 2016

L’opérateur brésilien Oi a déclaré avoir demandé l’autorisation légale pour la vente de sa participation au sein de Timor Telecom au groupe Investel Communications Limited, propriété de l’homme d’affaires timorais M. Abilio Araújo, pour une valeur de 62 millions de dollars.

Dans un communiqué de presse, la société – qui est en protection contre la faillite – a déposé la demande auprès d’un tribunal de district de Rio de Janeiro pour vendre l’actif.

Oi avait reçu trois offres «ferme et contraignante» pour acheter sa participation dans Timor Telecom.

Deux des trois offres ont été faites par des groupes dirigés par des entrepreneurs timorais et le troisième par un fonds de pension fidjien.

Les deux investisseurs timorais intéressés par l’accord étaient M. Abilio Araújo, qui a des partenaires et des capitaux du Moyen-Orient et de la Chine et M. Nilton Gusmão, du groupe ETO.

La transaction est axée sur la participation la plus importante de Timor Telecom (54,01%), contrôlée par Telecomunicações Públicas de Timor-Oriental (TPT), qui est détenue à 76% par Oi ainsi qu’une participation directe supplémentaire par PT Participações SGPS de 3,05%.

Les autres actionnaires de la TPT sont la Fundação Harii – Société pour le Développement du Timor-Oriental (liée au diocèse de Baucau), qui contrôle 18%, et la Fundação Oriente (6%).

Au sein de Timor Telecom, le capital est divisé entre TPT (54,01%), l’État timorais (20,59%), les opérateurs VDT (17,86%) à Macau et l’homme d’affaires timorais M. Julio Alfaro (4,49%).

Les entreprises de télécommunications opérant au Timor-Oriental, ainsi que Timor Telecom la première société à s’établir dans le pays, sont la société indonésienne Telkomcel et la société vietnamienne Telemor, toutes deux appartenant à l’État.
(macauhub)