Angola : 260 coopératives agréées dans le pays en 2019 pour la prospection de diamants

By | January 15, 2020

La Société nationale angolaise de prospection, d’exploration, de rodage et de négoce de diamants (Endiama) a autorisé 260 coopératives pour l’année 2019 à se lancer dans l’exploration semi-industrielle de diamants, a annoncé le président à Luanda.

Monsieur José Manuel Ganga Júnior a également annoncé qu’un ensemble de mesures réglementaires et techniques pour promouvoir l’évolution de ces coopératives à l’échelle industrielle est toujours en cours.

Le président d’Endiama a déclaré qu’avant l’opération Transparence, réalisée en 2018 par le ministère de l’Intérieur, il y avait plus de 700 petits prospecteurs de diamants et qu’après son achèvement en 2019, 260 seulement remplissaient les conditions nécessaires pour poursuivre la prospection.

« Mais toutes les coopératives qui ont été autorisées à commencer l’exploitation minière n’ont pas commencé à produire », a déclaré Ganga Júnior, pour souligner que les producteurs indépendants, « ceux qui creusent dans leur arrière-cour pour trouver des diamants, doivent être oubliés ».

La production des coopératives qui ont commencé leurs opérations en 2019 s’élevait à 35 856 carats, vendus en totalité à la Société nationale angolaise de négoce de diamants (Sodiam) « pour empêcher le trafic de diamants », selon ses déclarations.

Monsieur José Manuel Ganga Júnior a également déclaré qu’il fallait envisager la création d’un organe permettant au processus de négociation des prix d’impliquer un évaluateur indépendant, un évaluateur du vendeur et un évaluateur de l’acheteur, afin de trouver un équilibre, très proche des prix pratiqués à l’international.