Angola : Augmentation du faible ratio de credit

By | September 14, 2018

Le faible ratio de crédit des prêts accordés aux banques angolaises a plus que doublé au cours des trois dernières années, passant de 11% en décembre 2015 à environ 26% en juin, a déclaré jeudi le gouverneur de la Banque nationale de Angola (BNA).

M. José de Lima Massano a prononcé un discours lors de la séance d’ouverture de la 13ème édition de l’étude ‘Banking underAnalysis 2017’, préparée par le cabinet Deloitte Angola.

Le gouverneur a également précisé que les difficultés croissantes du remboursement des prêts par les ménages et les entreprises se font davantage sentir dans les secteurs du commerce, de la construction et de l’immobilier, reflétant le rythme de croissance de l’économie ces dernières années.

«Par conséquent, l’augmentation de la rentabilité des banques commerciales résulte essentiellement de l’augmentation des devises et des revenus tirés des valeurs mobilières, qui s’éloignent de l’octroi de crédits à l’économie», faisait-il observer.

Selon le gouverneur, cette réalité est «une préoccupation accrue et nous avons partagé avec l’Association angolaise des banques et d’autres acteurs institutionnels afin de trouver ensemble les meilleurs moyens d’accroître l’octroi de crédit, mais dans des conditions plus sûres».

Bien que le système financier soit au-dessus des niveaux minimaux établis pour l’adéquation des fonds propres, ajoutait M. Lima Massano, «le risque existant dans le portefeuille de prêts peut impliquer une augmentation des pertes de valeur et un impact négatif sur la solvabilité des institutions bancaires».
M. Lima Massano a terminé sur une note positive, affirmant que les prévisions de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international et de la Banque nationale d’Angola indiquent une amélioration des indices de stabilité du système bancaire au cours du semestre, contrairement à le ralentissement observé depuis 2015.