Angola : La logistique du carburant ouverte aux operateurs prives

By | July 19, 2018

L’entrée des opérateurs privés dans la chaîne logistique des carburants, à travers leur libéralisation, signifie que l’Angola aura plus de capacité de stockage, actuellement limitée, a déclaré mercredi à Luanda le directeur général de l’Institut de Régulation des Produits Dérivés (IRDP), M. Manuel Albino Ferreira.

Le directeur général de l’IRDP a rappelé que cette activité est actuellement menée sous le monopole de la société SonangolLogística, une filiale de la compagnie pétrolière nationale Sonangol et a ajouté que ce qui est prévu à l’avenir est d’ouvrir ce segment à d’autres opérateurs.

M. Albino Ferreira a déclaré que la libéralisation visait à assurer une plus grande concurrence dans le secteur et que l’ouverture du marché à d’autres acteurs mettrait fin aux monopoles qui ont des effets négatifs sur le développement du secteur, selon l’agence de presse angolaise Angop.

Le nouveau chef de l’IRDP a également déclaré qu’il était nécessaire d’effectuer de gros investissements pour créer des conditions de stockage des carburants sur terre afin de réduire considérablement, voire d’éliminer le stockage flottant.

En ce qui concerne l’entrée de nouveaux opérateurs privés, M. Ferreira a précisé que dans trois mois, l’Institut devra présenter une proposition de révision du décret présidentiel actuellement en vigueur.

Le but de l’Institut de Régulation des Produits Dérivés – IRDP est de réglementer le secteur des produits pétroliers et de protéger les droits et les intérêts des consommateurs en matière de prix, de services et de qualité de service et de promouvoir et stimuler la concurrence afin d’améliorer l’efficacité des activités soumises à sa réglementation.

(macauhub)