Angola : La procédure de suspension de trois assureurs reste sans impact économique pour le pays

By | February 24, 2020

La suspension des licences des compagnies AAA Seguros, Mandume Seguros et Glinn Seguros en Angola a un impact économique insignifiant, car ils n’ont pas un large portefeuille de clients, a déclaré un administrateur de l’Agence angolaise de réglementation et de surveillance des assurances (Arseg).

Mme Filomena Manjata, directeur exécutif du domaine technique d’Arseg, a rappelé que l’expiration de la licence AAA Seguros pour l’exercice de l’activité résultait de la délibération volontaire des actionnaires, qui ont résolu à l’avance le problème des charges avec les clients et partenaires.

Les sociétés Mandume Seguros et Glinn Seguros ont vu leurs licences suspendues en raison du respect des exigences légales, sur la base de l’article 9 du décret présidentiel n ° 141/13 du 27 septembre, a également déclaré l’administrateur dans des déclarations à Jornal de Angola.

Mme Filomena Manjata a souligné qu’«il n’y a pas non plus de préoccupation concernant le règlement des charges financières par ces deux derniers assureurs, car ils n’ont jamais pu développer l’activité, lorsque la loi fixe un délai de six mois, après obtention de l’agrément, pour commencer pour fonctionner ».

La suspension des licences de ces deux dernières sociétés résulte d’une enquête menée par les techniciens de l’agence, qui ont constaté qu’ils n’avaient jamais pu développer l’activité d’assurance.

L’administrateur d’Arseg a ajouté que le marché de l’assurance en Angola compte désormais 25 sociétés en activité.