Angola : la vente de devises soumisa de nouvelles regles

By | November 26, 2018

Les bureaux de change et les sociétés de services de paiement qui effectuent des virements intermédiaires devraient, chaque fois qu’ils souhaitent acheter, acquérir des devises, adresser une demande aux banques avec lesquelles ils entretiennent des relations commerciales, a indiqué la Banque nationale d’Angola.
N ° d’instruction 15/2018, du 19 novembre, de la Banque nationale d’Angola (BNA), prévoit également que le montant total demandé par semaine par chacune de ces entités aux banques commerciales ne doit pas dépasser leurs fonds propres.
«La BNA vend des devises aux banques commerciales conformément aux dispositions de l’Instruction qui régit les procédures des adjudications, et les banques commerciales doivent attribuer la devise à leurs clients, aux bureaux de change et aux sociétés de paiement, aux mêmes conditions que leur autres clients reflétés dans la carte des besoins », précise le document.
En ce qui concerne les conditions de vente des bureaux de change et des sociétés de paiement, les banques ne peuvent mettre des devises à la disposition des bureaux de change qu’en monnaie et doivent, au moment de la vente, débiter le compte en monnaie nationale de ces établissements contre remise de Remarques.
Les banques ne peuvent mettre des devises à la disposition des sociétés d’envoi de fonds, qui ne peuvent être utilisées que pour des transferts à leurs homologues étrangers avec lesquelles elles travaillent, pour couvrir les envois de fonds exécutés à la demande de leurs clients.

Lors de la vente de devises aux bureaux de change et aux sociétés de transfert de fonds, les banques peuvent appliquer une marge maximale de 2% sur le taux de change de référence publié sur le site institutionnel de la Banque nationale d’Angola.

(macauhub)