Angola : Le barrage de barrage Lauca entame sa production d’énergie commerciale

By | August 4, 2017

La première des six turbines de 334 mégawatts du projet hydroélectrique de Laúca, en construction sur la cascade du Kwanza moyen, commencera à produire de l’électricité vendredi, après des tests de synchronisation de charge qui ont débuté le 9 juillet, a rapporté l’agence de presse angolaise Angor.

Afin de rendre possible la production d’électricité au barrage qui a été construit depuis 2012, à Malanje, le remplissage du réservoir de Laúca a débuté le 11 mars 2017 pour recueillir suffisamment d’eau (2,68 millions de mètres cubes) et conduire les six turbines du barrage.

Ce projet, plus grande usine de génie civil et hydroélectrique de l’Angola, représente un investissement public de 4,5 milliards de dollars, produisant plus de deux fois le pouvoir du plus grand barrage actuel, à Cambambe, à 960 mégawatts.

L’usine de Laúca, un projet structurel du secteur de l’électricité qui fait partie du Plan national de développement (2012-2017), injectera 2 070 mégawatts dans le réseau électrique national et, une fois complété (en 2018), permettra le début du processus d’interconnexion des systèmes du nord, du centre et du sud dans le pays.

Avec Laúca et ajoutant cette installation à la centrale à cycle combiné Soyo de 750 mégawatts, le secteur de l’énergie angolais disposera en 2018 d’une capacité installée de 5 000 mégawatts, alors que l’objectif est d’atteindre 9 000 mégawatts d’ici 2025 pour répondre à la demande intérieure.

Le projet Laúca a été le résultat d’une étude d’inventaire réalisée dans les années 1950, demandée par la société publique Sociedade Nacional de Estudo e Financiamento de Empreendimentos Ultramarinos (Sonefe) à Hydrotechnic Corporation (USA), qui a conclu que sept barrages pourraient être construits sur le moyen Kwanza.

Sur les sept barrages prévus pour le Kwanza moyen, trois ont déjà été construits, à savoir, les barrages Cambambe, Capanda et maintenant Laúca et Túmulo do Caçador, Luime, Zenzo I et Zenzo II n’ont pas encore été construits.

Avec une hauteur de 156 mètres, une superficie de 1 200 mètres et une superficie de 24 000 hectares, dont son réservoir, Laúca est le deuxième plus grand barrage en construction en Afrique, après le Grand Barrage de la Renaissance éthiopienne, qui peut générer 6 000 mégawatts d’électricité.