Angola : Les agents publics du pays impliques dans des contrats publics doivent produire une declaration de revenus

By | January 9, 2019

Conformément au règlement approuvé fin 2018 par le président M. João Lourenço, les dirigeants et les fonctionnaires angolais participant à la préparation et à l’exécution des contrats de l’État sont tenus de remplir une déclaration de patrimoine.

Ce règlement est relatif aux déclarations de biens et revenus, aux intérêts, à l’impartialité, à la confidentialité et à l’indépendance dans la formation et l’exécution de contrats publics ; il est intégré à la stratégie de moralisation des marchés publics, et oblige également les gestionnaires et les agents publics à présenter la liste des sociétés, consortiums ou des associations dans lesquels il peut exister un conflit d’intérêts dans les procédures de marché public.

Cette mesure, dévoilée par le média Novo Jornal, est justifiée par « une nécessité de promouvoir une culture de la probité et de la responsabilité » des fonctionnaires participant aux processus de préparation et d’exécution des contrats publics, « dans un but de garantir une plus grande impartialité et transparence » des actes de la bourse publique.

Le document en vigueur depuis sa publication au Journal officiel du 31 décembre 2018prévoit que le personnel responsable de la préparation des parties et autres documents de la procédure, tels que les membres du comité d’évaluation, ainsi que les techniciens chargés de la gestion et de l’exécution du contrat doivent compléter la déclaration.

L’état de l’actif et des revenus doit être complété au début de chaque exercice, dans le cas de gestionnaires et d’agents publics, et au début du mandat, dans le cas de titulaires de fonctions politiques.

En ce qui concerne les membres du comité d’évaluation, la déclaration d’impartialité, de confidentialité et d’indépendance doit être remplie dans un délai de cinq jours suivant la nomination de chaque procédure.

(macauhub)