Angola : les entreprises de distribution de carburant sont desormais en mesure d’importer des produits petroliers

By | November 23, 2018

Les sociétés angolaises opérant sur le marché de la distribution et de la commercialisation de carburants seront bientôt en mesure d’importer des produits pétroliers, a annoncé jeudi à Luanda le secrétaire d’État aux Ressources minérales, du Pétrole et des hydrocarbures.

M. PaulinoJerónimo, qui a pris la parole à l’ouverture de la 1ère Conférence internationale sur le pétrole, organisée par l’Université catholique d’Angola, a déclaré qu’une législation spécifique était en cours de préparation pour être soumise au gouvernement d’ici la fin de l’année.

« Nous voulons ouvrir le marché afin que les sociétés qui y travaillent puissent importer le carburant directement, sans avoir à dépendre du concessionnaire Sonangol », faisait observer M. Jerónimo, ajoutant qu’outre Sonangol Distribution, il y a toujours Pumangol et Sonagalp.

Repris par la presse Jornal de Angola, le Secrétaire d’état a rappelé que le pays ne possède qu’une raffinerie avec une capacité de production de seulement 20% des besoins, les 80% restants étant importés.
« La stratégie adoptée par le gouvernement était de revenir au projet de construction d’une raffinerie à Lobito d’une capacité journalière de 200 000 barils de pétrole et d’une autre à Cabinda d’une capacité journalière de 50 à 60 000 barils », a-t-il déclaré.

Ces mesures font partie d’un ensemble de projets gouvernementaux sur le nouveau modèle de fonctionnement de l’industrie pétrolière en Angola, qui comprend la création de l’Agence nationale du pétrole et du gaz (ANPG), qui assumera le rôle de concessionnaire national, ainsi que la restructuration du groupe Sonangol.

(macauhub)