Angola : L’IGAPE prévoit de privatiser 13 unités industrielles supplémentaires

By | April 24, 2020

L’Institut public angolais de gestion des actifs et des actions (IGAPE) a l’intention de privatiser 13 autres unités industrielles dans la zone économique spéciale (ZEE) de Luanda-Bengo, après avoir annoncé le lancement d’un appel d’offres public international jeudi à Luanda.

La déclaration IGAPE informe que les unités industrielles sont Indupackage, liées à la fabrication d’emballages métalliques, Betonar (béton préfabriqué et précontraint), Galvanang (galvanisation à chaud), Inducarpin (menuiserie), Induplas (sacs en plastique), Indutive (peintures et vernis) et Mangotal (tours métalliques).

La liste comprend Pipeline (tubes en PVC), Telhafel (carreaux métalliques), Transplas (accessoires en PVC PE), Vedatela (joints métalliques), Absor (absorbants) et Saciango (sacs de ciment).
Les documents d’appel d’offres peuvent être consultés à l’adresse suivante : http://www.ucm.minfin.gov.ao/cs/groups/public/documents/document/aw4x/mtc5/~edisp/minfin1179338.pdf

Ce processus fait suite à un autre, qui a eu lieu entre le 28 février et le 31 mai 2019, lorsque l’IGAPE a proposé à la vente un lot de sept unités industrielles de ZEE – Univitro (traitement du verre), Juntex (de mortier), Carton (carton), Absor (absorbant), Indugidet (produits d’hygiène et détergents), Coberlen (couvertures) et Saciango (sacs de ciment).

Après avoir examiné les propositions reçues, le Comité de négociation de l’IGAPE a décidé d’attribuer Carton, Indugidet, Juntex, Univitro et Coberlan aux concurrents Angoalissar, Azoria, Ecoindustry et Zeepack, Absor et Saciango étant exclus.

Les unités soumises à privatisation dans ces deux phases font partie d’un lot de 52 qui sont à différents stades de développement – 26 entièrement mises en œuvre, 20 semi-finies (déjà avec lot scellé, entrepôt et bureaux) et également sept en conteneurs.

La ZEE est un espace doté d’avantages fiscaux et d’avantages compétitifs, une propriété de l’État avec 21 réserves, dont sept industrielles, six pour l’agriculture et huit pour les activités minières.