Angola : Mise en place d’une nouvelle politique de commercialisation du diamant pour attirer plus d’investisseurs

By | June 29, 2018

La nouvelle politique sur la vente de diamants, approuvée mercredi par le Conseil des ministres, encouragera plus d’investissements dans la production, et ouvrira le marché à toutes les parties intéressées, a déclaré jeudi à Luanda le ministre des Ressources minérales et des hydraucarbures.
Pour DiamantinoAzevedo qui s’exprimait en marge du 1erConseil consultatif du ministère, a fait observer que le document a été approuvé par le gouvernement présenté comme une modification majeure de la politique de marketing précédente, lorsque les contrats ont été conclus uniquement avec des «clients préférentiels», un groupe d’entreprises qui a acheté la totalité de la production.

Le ministre a indiqué qu’il prévoyait l’arrivée d’un plus grand nombre d’entreprises intéressées par l’achat de diamants en Angola, dont le processus de vente serait dirigé par les sociétés minières elles-mêmes, sous la supervision de la société publique Diamond Trading Company (Sodiam).

Au même moment, le président de la Société nationale angolaise de prospection, d’exploration, de lapidation et de commerce des diamants (Endiama) a déclaré que les recettes brutes provenant de la vente de diamants pour l’année 2017 ont atteint 1,1 milliard de dollars US, résultant d’une production de 9,4 millions carats.

Les recettes émanent de la vente de diamants à un prix moyen de 113 dollars le carat, a déclaré le président d’Endiama.

La société minière Catoca a fourni 89,22% de la production totale, dont 70% ont été vendus aux Émirats arabes unis, à Hong Kong, en Belgique et en Suisse.

(macauhub)