Angola : Ouverture de l’exploration du diamant aux hommes d’affaires Sud-Africains

By | July 24, 2018

L’Angola s’emploie à faire en sorte que les plus grandes entreprises sud-africaines du secteur des mines de diamants puissent opérer dans le pays, a récemment déclaré à Luanda le directeur de la planification stratégique et des opérations minières de l’entreprise nationale angolaise de diamants (Endiama).

En effet, M. Laureano Paulo accueillait une délégation d’entrepreneurs sud-africains qui ont visité le siège de la société Endiama. La participation des entreprises sud-africaines sera avantageuse pour le secteur, compte tenu de leur expérience dans cette activité, a-t-il déclaré auprès du journal O País.

Le plan de développement national pour l’échéance 2018/2022 qui a été approuvé au mois d’avril dernier par le Conseil des ministres prévoit une augmentation substantielle de la production annuelle de diamants à 13,8 millions de carats Cette croissance importante sera portée par le démarrage des opérations dans diverses mines, notamment celle de Luaxe.

L’administrateur de la société Endiama a expliqué que le secteur travaille sur de nouveaux projets, à savoir l’exploitation de nouvelles kimberlites, et s’est tourné vers la reconnaissance du potentiel des entreprises d’Afrique du Sud, un pays avec une grande tradition dans le secteur du diamant.

En 2017, la production de diamants angolais a atteint 9,4 millions de carats, générant un chiffre d’affaires brut de 1,1 milliard de dollars résultant des ventes à un prix moyen de 113 dollars par carat.

La compagnie minière dénommée SociedadeMineira de Catoca a contribué avec 89,22% de la production totale, dont 70% les diamants ont été vendus aux Emirats Arabes Unis, à Hong Kong, en Belgique et en Suisse.

(macauhub)