Angola : Suite aux élections générales, la compagnie aérienne a TAAG aura une nouvelle direction

By | July 14, 2017

Le prochain conseil d’administration de la compagnie aérienne angolaise TAAG ne sera nommé qu’après les élections générales, prévues pour le 23 août, a annoncé mardi le ministère angolais des Transports dans un communiqué publié à Luanda.

La déclaration ministérielle a également déploré la manière «abrupte» dans laquelle le groupe Emirates a mis fin à l’accord de gestion du transporteur angolais, en vigueur depuis 2015, destiné à fournir à la société angolaise «une gestion professionnelle de niveau international, en la libérant de problèmes d’efficacité et d’efficience qui persistent depuis de nombreuses années ».

La note du ministère des Transports a déclaré que le groupe des Emirats a mélangé deux plans distincts, à savoir son opération en Angola en tant que société d’aviation et l’accord de gestion qu’elle a signé avec la compagnie TAAG.

« Nous avons pris note de la décision unilatérale d’Emirates et, bien sûr, nous avons cherché des solutions immédiates pour la gestion de la compagnie TAAG. À cet égard, le gouvernement angolais a décidé de mettre fin au mandat de l’administration actuelle », a déclaré le ministère en se référant à la nomination par décret présidentiel publié jeudi d’une commission de gestion du transporteur dirigée par M. Joaquim Teixeira da Cunha, ancien président du conseil d’administration de la société.

Le groupe Emirates a annoncé lundi une «fin immédiate» du contrat de concession pour la gestion de la compagnie aérienne angolaise TAAG en raison des «difficultés prolongées auxquelles il a été confronté dans le rapatriement des revenus» des ventes en Angola.

Le site https://aviator.aero/ a écrit que la majeure partie de la dette de l’Angola envers les Émirats arabes unis, d’un montant de 340 millions de $, ce qui est dû au groupe Emirates.