Angola : Tentative de vente d’actifs pétroliers par Cobalt International Energy

By | August 9, 2017

Le groupe American Cobalt International Energy négocie avec de potentiels acheteurs des deux blocs qu’il détient dans le pré salifère angolais, impliqués dans un processus d’arbitrage international, indique le document annonçant les résultats du deuxième trimestre de l’entreprise.

Le groupe a également indiqué qu’il espérait que les négociations avec de potentiels acheteurs pourraient aider à briser l’impasse actuelle avec la société nationale angolaise (Sonangol) concernant la participation de 40% du groupe dans les blocs 20 et 21 pré salifères dans le bassin du Kwanza.

Le tribunal arbitral est en cours de constitution, rapporte le groupe, ajoutant que lors des réunions avec l’administration Sonangol, les parties ont annoncé leur intention de résoudre le différend existant de manière amicale. Il est apparu lorsque l’entreprise publique angolaise a reculé en ce qui concerne la décision convenue de verser 1,75 milliard de dollars pour les deux enjeux.

Le groupe a annoncé en mai dernier avoir tenté une action d’arbitrage devant la Chambre de commerce international, exigeant plus de 2 milliards de dollars de Sonangol pour non-respect d’un accord.

Le groupe a soutenu à l’époque que l’annulation de l’accord ainsi que l’incertitude concernant l’entreprise signifiaient qu’il était impossible de trouver un acheteur pour ces deux exploitations pétrolières offshore angolaises.

Les autres partenaires de deux blocs, en plus de Cobalt International Energy avec 40 pour cent, sont l’entreprise publique angolaise et BP, avec 30 pour cent chacun.

Les comptes du deuxième trimestre de 2017 du groupe indiquent la survenance d’une perte de 186 millions de dollars, par rapport à une perte de 206 millions de dollars pour la même période trimestrielle de 2016.