Angola : Une groupe japonais assure la modernisation du port de Namibe

By | February 9, 2018

La société japonaise TOA Corporation a été engagée pour mener la deuxième phase du projet de modernisation du port de Namibe, en Angola, et les travaux devraient débuter en mars, a annoncé le ministère des Transports dans un communiqué publié jeudi à Luanda.

Ce projet, dont le contrat a été signé lors d’une récente visite à Tokyo par une délégation conduite par le directeur général de l’Institut portuaire maritime d’Angola (IMPA), M. Victor de Carvalho, consiste en la récupération de 240 mètres de quai et parc à conteneurs. Les travaux seront financés par une subvention de 20 millions de dollars US de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

En février 2017, la JICA et l’IMPA ont signé un accord de financement pour la deuxième phase de ce projet, qui faisait partie du programme de redressement, d’expansion et de modernisation de l’Angola adopté le 15 janvier 2016 par les gouvernements angolais et japonais.

L’accord entre les deux gouvernements porte sur la rénovation complète du quai de 480 mètres du port de Namibe, la première phase ayant été achevée en 2011 et concentrée sur une extension de 240 mètres en exploitation sous la société angolaise Sogester.

Le gouvernement angolais entend faire du port de la ville de Moçâmedes (anciennement Namibe) l’un des plus dynamiques et compétitifs d’Afrique australe, devenant un centre industriel, logistique et de services dans le sud de l’Angola et un port de référence pour cette région africaine.