Cap-Vert : Privatisation de la compagnie aerienne Cape Verde Airlines

By | July 9, 2018

Les membres du groupe de soutien budgétaire du Cap-Vert ont souligné vendredi à Praia l’importance de la privatisation rapide de Cabo Verde Airlines ainsi que l’application de réformes à d’autres entreprises et programmes qui exercent une pression financière immédiate sur le budget de l’Etat, a rapporté la presse locale.

M. Yannis ARVANTIS, économiste de la Banque africaine de développement (BAD), a recommandé la publication du rapport d’une visite de cinq jours au Cap-Vert pour évaluer la situation macroéconomique du pays, selon l’agence de presse Inforpress.

En termes de compétitivité, M. ARVANTIS a précisé que les partenaires ont reconnu la nécessité de renforcer la coordination des mesures de réforme, d’améliorer l’efficacité du secteur public et d’accélérer les réformes du climat d’investissement.

Ce dernier point, a-t-il poursuivi, «exigera de s’attaquer aux divers obstacles structurels à l’économie, notamment l’accès au financement, l’amélioration du transport interinsulaire, le coût et la disponibilité de l’énergie» et ajoute que «les risques de détérioration économique restent élevés ».

Le ministre des Finances capverdien M. OlavoCorreia, a déclaré lors de la session de présentation du rapport du groupe de soutien budgétaire – BSG que la compagnie Cabo Verde Airlines « aurait déjà dû être privatisée », mais a ajouté que le processus avait déjà commencé et que le gouvernement devait « suivre un ensemble de procédures », contenues dans la loi et qui « doivent être respectées ».

Le BSG est composé de la Banque africaine de développement, de l’Union européenne, du Luxembourg, du Portugal et de la Banque mondiale, et cette première revue annuelle avait pour but d’évaluer les critères généraux d’éligibilité au soutien budgétaire de l’État.

(macauhub)