Dans un souci de faire des économies, le gouvernement angolais procède à une reformulation des contrats

By | May 21, 2019

L’État angolais devrait économiser 380 millions de dollars US en reformulant ses contrats pour la construction du Cormnba Marginal, un projet initialement doté d’un budget de 1,3 milliard de dollars, a annoncé lundi à Luanda le ministre de la Construction et des Travaux publics.

Les contrats relatifs à l’exécution du projet ont été annulés par le Président de la République M. João LOURENÇO, par l’ordonnance présidentielle n ° 72/19 du 15 mai, pour « des raisons impérieuses », telles qu’une facturation excessive, « avec des services onéreux et coûteux pour l’État ».

Le ministre M. Manuel Tavares de Almeida a également déclaré que les prix présentés étaient plus élevés que ceux pratiqués sur le marché angolais pour l’exécution de ce type de travail, « en raison de la participation des sociétés Urbinveste et Landscape », selon l’agence de presse Angop.

Le contrat de dragage, de mise en valeur des terres et de protection du littoral avait été conclu avec les sociétés Urbinveste et Van Oord Dredging et Marine Contractors BV, en consortium, pour une valeur totale de 615,2 millions de Kwanzas.

Le second contrat, portant sur la conception, la construction et la réalisation de l’infrastructure, avait été conclu avec Landscape – Promotions et Real Estate Projects et la compagnie China Road and Bridge Corporation (succursale en Angola), d’une valeur globale de 690,1 millions de dollars.

Dans un diplôme daté du 15 mai, le Président de la République a autorisé le ministre de la Construction et des Travaux publics à renégocier et à signer de nouveaux contrats avec Van Oord Dredging et Marine Contractors BV et la China Road and Bridge Corporation (succursale en Angola), « avec réduction aux limites des valeurs des projets initiaux, par une procédure de passation de marché simplifiée par le critère matériel ».