Des citoyens chinois empêchés d’entrer en Angola, au Mozambique au São Tomé-et-Principe et au Timor-Oriental

By | March 16, 2020

Le gouvernement angolais maintient l’interdiction d’entrée des ressortissants étrangers en provenance de Chine, épicentre du nouveau coronavirus, de la Corée du Sud, de l’Iran et de l’Italie, mais pourrait étendre ou réduire cette liste en fonction de l’évolution de la pandémie, a déclaré monsieur Franco Mufinda, secrétaire d’État à la Santé. Public,

Le secrétaire d’État a également déclaré que la commission interministérielle analyse la propagation mondiale du nouveau coronavirus, « en fonction de cette analyse, de l’inclusion de nouveaux pays dans la liste mentionnée ou de la suppression de ceux qui en font déjà partie ».

Monsieur Franco Mufinda, qui s’exprimait à Luanda en marge d’une réunion de clarification sur le plan d’urgence pour le contrôle de Covid-19 destiné aux voyagistes opérant en Angola, a déclaré que le pays n’avait pas encore de cas positif de la maladie.

Le virus Covid-19 a été détecté en décembre en Chine et a déjà fait plus de 4 900 morts dans le monde, ce qui a incité l’Organisation mondiale de la santé à déclarer la maladie pandémique.

Le gouvernement du Mozambique, pour sa part, a annoncé qu’il mettra en quarantaine les citoyens de Chine ainsi que l’Italie, la Corée du Sud, l’Iran, l’Allemagne et la France qui ont l’intention d’entrer dans le pays, selon un communiqué du ministère de la Santé.

La déclaration, qui stipule que les personnes couvertes devront rester à la maison et non dans les établissements de santé, sauf si elles présentent des symptômes et ont besoin d’un traitement, indiquent que la mesure affecte également les pays qui ont plus de 1000 cas de Covid-19 et où il y a plus de 100 infections quotidiennes.

À São Tomé et Príncipe, le gouvernement a décidé d’interdire les voyages officiels des fonctionnaires de l’État et des fonctionnaires dans les pays à forte prévalence du virus Covid-19.

Les citoyens de Chine, de Corée du Sud, d’Italie, d’Iran, du Nigéria, d’Algérie et du Sénégal ne peuvent toujours pas entrer dans le pays.

Le gouvernement du Timor-Oriental a décidé la semaine dernière de proroger des mesures temporaires pour restreindre l’entrée aux ressortissants étrangers qui se sont rendus en Chine, en Corée du Sud, en Italie et en Iran à titre préventif face à l’épidémie du nouveau coronavirus.

Le Brésil n’a pas encore imposé de restrictions à l’entrée des personnes et le Cap-Vert a décidé de suspendre les vols à destination et en provenance de l’Italie.