Des entreprises américaines investissent en Angola

By | February 18, 2020

Les entreprises américaines vont investir plus de deux milliards de dollars en Angola dans des projets pétroliers et gaziers, a déclaré lundi à Luanda le secrétaire d’État américain Mike Pompeo.

Le Secrétaire d’État, s’exprimant lors d’une réunion organisée par la Chambre de commerce États-Unis-Angola (Usacc), a souligné que l’investissement mentionné « bénéficie également à la population angolaise ».

Il a souligné que le programme d’introduction de réformes, à savoir la transparence financière et la lutte contre la corruption, décidé par le président angolais, João Lourenço, devait se poursuivre et prendre racine, selon l’agence de presse Angop.

Dans son discours adressé aux autorités angolaises et américaines, ainsi qu’aux hommes d’affaires des deux pays, monsieur Mike Pompeo a évoqué une initiative américaine intitulée «Nouvelle coopération financière», dotée d’une allocation initiale de 60 milliards de dollars.

Mise en place il y a 45 jours, l’initiative vise à attirer des investissements privés à l’étranger (…), principalement pour des secteurs tels que l’agriculture et l’énergie, une grande partie de ce montant allant à l’Afrique.

La politique et la diplomatie, la défense et la sécurité, le secteur des affaires, l’industrie, le pétrole, la santé, l’éducation, les technologies et les télécommunications sont quelques-uns des principaux domaines de coopération entre l’Angola et les États-Unis.

En 2010, les deux pays ont signé un accord pour la création d’une commission bilatérale intitulée Dialogue de partenariat stratégique, faisant de l’Angola le troisième pays africain avec un accord similaire, après l’Afrique du Sud et le Nigéria.