Des groupes publics indiens commencent à investir des capitaux dans un projet de gaz naturel au Mozambique

By | January 13, 2020

Les groupes d’État indiens Oil and Natural Gas Corp. (ONGC), Bharat Petroleum et Oil India ont commencé à débourser leur part d’environ 2 milliards de dollars US pour le projet d’exploration de gaz naturel de la zone 1 du bassin de Rovuma dans le nord. Mozambique, a rapporté le journal indien Economic Times.

En effet, les trois groupes détiennent ont une participation combinée de 30% dans le projet qui a annoncé l’année dernière la décision finale d’investissement d’investir environ 15 milliards de dollars dans l’exploration de puits et l’extraction et la liquéfaction du gaz extrait.

Environ 60% de ce montant doit provenir de la dette et les 40% restants auprès des partenaires du projet, soit environ 6 milliards de dollars ou, pour les groupes indiens, un peu moins de 2 millions de dollars.

Le groupe ONGC, qui contrôle une participation de 16%, devra contribuer 1 milliard de dollars, tandis que Bharat Petroleum et Oil India, avec respectivement 10% et 4%, devront contribuer avec un montant à hauteur d’autre milliard de dollars.

Le média a révélé que les décaissements ont déjà commencé, mais rappelle que le montant total à appliquer au projet s’étalera sur quatre ans.

Le bloc Area 1 est exploité par le groupe Total, avec 26,5%, ayant comme partenaires ENH Rovuma Area One, filiale de la société nationale mozambicaine National Hydrocarbon Company, avec 15%, Mitsui E&P Mozambique Area1 Ltd. (20%), ONGC Videsh Ltd. (10%), Beas Rovuma Energy Mozambique Limited (10%), BPRL Ventures Mozambique BV (10%) et PTTEP Mozambique Area 1 Limited (8,5%).

Le projet dans sa forme actuelle comprend l’exploration de gisements et la construction de deux unités de liquéfaction d’une capacité combinée de 12,9 millions de tonnes par an.