Formation de partenariat entre entreprises Chinoise et Bresilienne pour assurer le traitement du soja

By | August 17, 2018

Des entreprises au Brésil et en Chine pourraient former des partenariats pour traiter le soja afin d’augmenter les exportations de tourteaux de soja vers le marché chinois, a déclaré un conseiller de l’ambassade de Chine au Brésil.

M. QuYuhui a récemment déclaré à l’agence de presse Reuters que les entreprises chinoises traitaient la plus grande partie du soja qu’elles importaient, notamment du Brésil, au lieu d’acheter du tourteau de soja, « car leurs dirigeants choisissent la solution la plus rentable ».

« Cependant, si une société chinoise et une société brésilienne devaient former un partenariat au Brésil pour traiter le soja, ce serait un bon choix avec des avantages pour les deux parties », a fait observer le conseiller.

Au mois de juillet, M. Blairo Maggi, ministre brésilien de l’Agriculture, a déclaré que le gouvernement demanderait à la Chine d’allouer un quota pour l’exportation de dérivés du soja, tels que le son et l’huile, lors d’une réunion bilatérale tenue dans le pays dans le cadre du sommet des BRICS à Johannesburg.

« L’idée est de demander un quota de 5 millions de tonnes par an pour les exportations de ces deux dérivés du soja », a déclaré le ministre, rappelant que les entreprises brésiliennes vendent chaque année environ 60 millions de tonnes de soja à la Chine.

Dans un article intitulé «La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis pourrait aider le Brésil», sur le site d’informations financières CLBrief (China Lusophone Brief), cet article explique comment les producteurs brésiliens peuvent en bénéficier.
Le Brésil n’exporte pas de tourteau de soja, car la Chine applique des droits d’importation sur le produit, a déclaré M. Maggi, cité par le journal brésilien Folha de São Paulo.
Les chiffres du Ministère de l’industrie, du commerce extérieur et des services montrent que le Brésil a exporté 56,47 millions de tonnes de soja au cours de la période de sept mois allant de janvier à juillet, en hausse de 10,8% et 10,30 millions de tonnes de soja. % de plus qu’à la même période de l’année dernière.

(macauhub)