FORTE ATTRACTIVITE DU SECTEUR BANCAIRE PORTUGAIS VERS UNE RUEE DES INVESTISSEURS CHINOIS

By | October 24, 2016

Millennium BCP et Novo Banco, deux des plus grandes banques portugaises, qui ont une présence importante dans les pays lusophones d’Afrique, pourraient bientôt avoir des entreprises financières chinoises parmi leurs actionnaires, grâce à des opérations de fusions acquisitions.

Le groupe chinois Fosun, qui dispose déjà au Portugal d’un portefeuille diversifié d’investissements, est en train de négocier une prise de participation dans la banque Millennium BCP, avec une part d’environ 16,7%, un accord qui implique des changements qui seront décidés lors de la prochaine assemblée générale de la banque prévue pour le 9 novembre prochain.

L’Assemblée générale devrait se prononcer sur l’ajustement des limites concernant les droits de vote au sein de la banque Millennium BCP, l’augmentation de la limite de 20% à 30%, selon l’avis de la prochaine réunion, publié la semaine dernière. Ce changement permettrait de répondre aux conditions fixées par le groupe Fosun, qui comprennent également l’augmentation du nombre maximal de membres au conseil d’administration.
Dans le cas de l’éventualité d’une prise de participation au sein de la banque, le groupe Fosun sera un partenaire de la Sonangol en Angola (17,84% du Millennium), la banque espagnole Sabadell (5,07%), EDP du Portugal (2,56%) et Inter-Groupe (2,05%).

Le 30 juillet dernier, la banque BCP a reçu une lettre de Fosun, avec une proposition ferme de souscrire à une augmentation de capital à un prix de plus de 0,02 euros par action, ce qui lui permettrait de prendre 16,7% du capital de la banque, avec une possibilité d’augmenter cette participation grâce à des opérations sur le marché secondaire ou une augmentation de capital entre 20% et 30%.

Les soubresauts de Fosun a boosté les investisseurs, avec le redressement du prix des actions de Millennium BCP lors des dernières séances, avec des hauts fonctionnaires de la banque affichant leur confiance dans le succès des négociations, y compris le président directeur général de BCP, M. Nuno AMADO.

Les négociations avec Fosun « se font sous des conditions préalables que nous travaillons actuellement et négocions. Je vois cela comme une chose naturelle. J’espère qu’elles aboutiront et je ne vois aucune raison à ce que cela n’aboutisse », a déclaré M. Nuno AMADO au début du mois d’octobre.

Pendant ce temps, le groupe chinois Minsheng a formalisé le 11 octobre une proposition de Novo Banco, si la Banque du Portugal et le gouvernement optent pour flotter sur le marché boursier, une solution acceptée par les autorités si elles rejettent les trois propositions d’achat direct, impliquant le contrôle de la majorité de la banque – de BPI, Millennium BCP, Apollo / Centerbridge Partners / Lone Star.

Selon l’hebdomadaire Expresso, des contacts ont été établis entre les autorités portugaises et la holding financière China Minsheng, et le président de la commission exécutive M. Sing WANG était à Lisbonne au début du mois d’octobre pour rencontrer directement les responsables de la vente – l’ancien Secrétaire d’Etat M. Sérgio MONTEIRO et l’équipe de la banque centrale.

Le même journal a indiqué que l’opération, dans laquelle l’investisseur chinois pourrait prendre entre 10% et 30% de Novo Banco, actuellement contrôlée par le fonds de résolution bancaire, un organe composé de toutes les banques portugaises, qui a injecté 4,9 milliards d’euros dans la banque en 2014, empêchant ainsi son effondrement.

Lors de l’opération précédente concernant la vente de Novo Banco, Anbang et Fosun ont fait des offres les plus élevées pour l’achat, mais qui étaient encore jugées insuffisantes par la Banque du Portugal.

Selon les estimations de 2015, l’accord donnerait aux investisseurs chinois 15% du secteur bancaire portugais, en plus de 30% du secteur de l’assurance (au travers de Fidelidade, qui a été acquise par Fosun), et 45% du secteur de l’énergie (au travers de CTG, le plus grand actionnaire d’EDP).

Lors de sa récente visite en Chine, le Premier ministre du Portugal, M. Antonio COSTA, a été reçu en audience par le président de la Chine, M. Xi JINPING, afin de demander davantage d’investissements chinois, y compris les investissements dans de nouveaux domaines de l’industrie et des ports au Portugal.

« Il existe de nouvelles perspectives dans le secteur portuaire, en particulier avec le grand projet chinois de la nouvelle route de la soie maritime (…) Un port comme celui de Sines peut avoir un rôle important à jouer, et la Chine veut aussi établir une importante connexion internationale dans le secteur de l’énergie et, suite à l’accord entre le Portugal et le Maroc, nous avons une zone qui pourrait être intéressante », at-il précisé.