Guinée- Bissau En 2016, baisse des possibilités de coopération avec la Chine

By | December 28, 2016

En 2016, la Guinée-Bissau a perdu deux grandes opportunités de coopération avec la Chine, a déclaré l’ambassadeur chinois sortant, M. Wang Hua, au quotidien guinéen “O democrata”.

Le diplomate chinois a précisé que la première occasion s’était présentée au mois de juillet dernier, lors du Forum de coopération Chine-Afrique, où 50 pays africains ont présenté environ 300 projets évalués à 50 milliards de dollars, que la République populaire de Chine a accepté de financer.

Malgré sa participation à cette réunion, «la Guinée-Bissau n’a pas présenté d’idée concrète, précise et réalisable qui se justifie par un manque de définition claire de sa politique de coopération avec la Chine», a déclaré l’ambassadeur.

M. Wang Hua a donné l’assurance que son pays a pris l’initiative de changer l’ancien format de coopération entre les deux pays, ayant abouti à titre d’exemple à la signature d’un accord de coopération de deux ans sur l’agriculture.

Une autre occasion manquée pour la Guinée-Bissau, a poursuivi l’ambassadeur, s’est produite lors de la 5ème Conférence ministérielle du Forum Macao, où le Premier ministre M. Baciro Dja, à la tête d’une délégation ministérielle de sept personnes, n’a présenté aucun projet viable capable de mobiliser les fonds du secteur privé chinois.

M. Wang Hua, dont la mission s’achève à la fin de cette année, a souligné que malgré cela, la Chine avait toujours cherché à minimiser les problèmes de Guinée-Bissau et a donné comme exemple l’initiative d’annuler la dette de la Guinée-Bissau d’une valeur de 30 millions de dollars.

Cette année, le gouvernement chinois a également offert une aide financière de 100 millions de yuans pour financer certains projets d’infrastructure en Guinée-Bissau, y compris la construction de l’autoroute Bissau-Safi.

Il a expliqué que ce type de soutien pourrait s’accroître, venant également du secteur des entreprises chinoises, sans l’instabilité politique institutionnelle.

« Au cours de mon séjour en Guinée-Bissau, j’ai travaillé avec six premiers ministres », a-t-il déclaré pour illustrer les changements constants de gouvernement en Guinée-Bissau.

(macauhub)