La BAD accorde un prêt de 400 millions de dollars destiné au projet de gaz naturel au Mozambique

By | November 27, 2019

La Banque africaine de développement a approuvé un prêt de 400 millions de dollars pour le projet de gaz naturel dans le bloc de la zone 1 du bassin de Rovuma, dans le nord du Mozambique, a annoncé l’institution dans un communiqué publié mardi.

Le communiqué indique également que le prêt est destiné à financer la construction d’une unité intégrée de traitement du gaz naturel, y compris une unité de liquéfaction du gaz à extraire dans la zone de concession.

Le projet de bloc de la zone 1 implique l’installation sur le sol de deux unités de traitement de gaz naturel d’une capacité de production initiale de 12,88 millions de tonnes par an.

La Banque africaine de développement rappelle que les partenaires du consortium ont pris la décision d’investissement finale en juin dernier, qui s’élèvera à plus de 20 milliards de dollars US, «facilitant ainsi la commercialisation de l’une des plus importantes découvertes de gaz naturel des deux dernières décennies ».

Des contrats de vente à long terme de gaz naturel ont déjà été signés avec certains des acteurs les plus importants du marché du gaz naturel, tels que le groupe Bharat (Inde), Centrica (Royaume-Uni), China National Offshore Oil Corporation (Chine). CPC Corporation (Taiwan), France Electricité (France), JERA (Japon), Pertamina (Indonésie), Royal Dutch Shell, Tohoku Electric et Tokyo Gas, toutes deux originaires du Japon.

Le bloc en question est exploité par le groupe Total, avec 26,5% du capital, avec pour partenaires ENH Rovuma Area One, une filiale de la société nationale des hydrocarbures du Mozambique, avec 15%, Mitsui E & P Mozambique Area1 (20%), ONGC Videsh Ltd. (10%), Beas Rovuma Energy Mozambique Limited (10%), BPRL Ventures Mozambique BV (10%) et PTTEP Mozambique Area 1 Limited (8,5%)