La Banque centrale d’Angola renforce les exigences des institutions financières

By | April 27, 2020

La Banque nationale d’Angola (BNA) a reformulé le registre spécial des entités telles que les banques, les succursales et les bureaux de représentation du pays, visant à «rendre les exigences et les procédures plus rigoureuses» et à renforcer les «exigences d’adéquation».

L’avis 11/2020, du 21 avril, énumère les conditions d’enregistrement spécial des établissements financiers sous le contrôle de la banque centrale, ainsi que les demandes d’autorisation d’exercer l’administration et le contrôle des banques, la gestion des succursales et des bureaux de représentation.

Dans le document publié dans le journal Diário da República, la Banque Nationale d’Angola souligne l’obligation de renforcer le respect des exigences d’aptitude, de qualification professionnelle, d’indépendance et de disponibilité des membres des organes directeurs et des membres ayant des fonctions de gestion pertinentes, paramètres que la banque centrale considère « indispensable au processus d’autorisation d’exercer des fonctions. »

La Banque Nationale d’Angola  présente les pièces jointes que les institutions doivent soumettre pour enregistrement, y compris les déclarations de conflit d’intérêts, d’indépendance et d’incompatibilités, d’aptitude, de qualification et d’expérience professionnelle, une évaluation collective par l’institution des organes de direction et de surveillance, ainsi qu’une liste validation du processus d’autorisation d’exercice des fonctions.

Selon les termes du document, la Banque Nationale d’Angola peut refuser ou révoquer les autorisations requises en cas de «défaut d’adéquation, de qualification professionnelle, d’indépendance ou de disponibilité des membres», et ils ne devraient pas prendre leurs fonctions avant l’autorisation de la banque centrale angolaise.

L’institution a ajouté que l’autorisation d’exercer des fonctions peut être révoquée « lorsqu’il est constaté qu’elle a été obtenue par de fausses déclarations ou par d’autres moyens illégaux », avec effets immédiats.