La Banque de développement de Chine garantit un soutien financier continu à l’Angola

By | February 15, 2017

La Banque China Development Bank (CDB) continuera de soutenir financièrement l’Angola, «  en contribuant ainsi au processus de développement socio-économique du pays », a déclaré à Luanda, mardi le directeur général de la banque CDB.

Mardi à Luanda, M. Zheng Zhijie a visité un certain nombre de projets de construction financés par la banque, dont le premier est le Centre de distribution d’eau de Marçali, qui est estimé à un coût de 68,5 millions de dollars.

La Banque China Development Bank (CDB) finance un total de 35 projets en Angola, d’une valeur de 1,5 milliard de dollars, selon le ministre des Finances, M. Archer Mangueira, qui a ajouté que 25 autres projets seraient lancés fin février.

M. Mangueira, qui a rencontré lundi la délégation de la CDB après que M. Zheng Zhijie ait été reçu par le président angolais, a déclaré que le financement accordé par la China Development Bank représente 46% du total des prêts accordés par les banques chinoises à l’Angola.

Une déclaration publiée par le ministère des Finances indique que la Banque China Development Bank – CDB a été l’un des principaux vecteurs de coopération financière entre l’Angola et la Chine, et a financé la construction et / ou la reconstruction de diverses infrastructures, notamment le chemin de fer de Moçâmedes et la construction du marché Sambizanga.

La liste des travaux financés par la banque CDB comprend la construction de la route Boavista-Miramar-São Paulo, l’électrification et les raccordements ménagers à Luanda, ainsi que la construction des voies d’accès au nouvel aéroport de Luanda.

Le ministre des Finances a déclaré que la réunion avec la délégation chinoise servait à évaluer le statut des contrats en cours financés par la banque et les projets approuvés récemment et à mettre en œuvre les programmes actuellement évalués par la banque.

M. Mangueira a affirmé que les formes de paiement du prêt de la Banque chinoise de développement sont énoncées dans l’accord-cadre pour le financement supplémentaire, qui sont exécutés en échange du pétrole angolais, pas spécifiquement pour cette banque, mais pour l’accord global conclu avec la République populaire de Chine.

Ce fut la première visite du chef de la direction de la Banque chinoise de développement en Angola après avoir accordé un prêt de 2,5 milliards de dollars, qui devrait être renouvelé assez fréquemment, selon l’agence de presse angolaise Angop, suite aux visites de membres du gouvernement angolais en octobre et en novembre 2016 en République populaire de Chine.

(macauhub)