La Banque mondiale s’attend à une croissance de 1,5% de l’économie angolaise pour l’année 2020

By | January 10, 2020

La Banque mondiale prévoit que le produit intérieur brut de l’Angola augmentera au rythme de 1,5% cette année, soit une baisse de 1,4 point de pourcentage par rapport aux prévisions annoncées en juin 2019, selon le rapport Global Economic Outlook publié à Washington.

Pour 2021 et 2022, dernière année de la période considérée, la Banque mondiale prévoit que l’économie angolaise connaîtra respectivement une croissance de 2,4% et 3, et en 2021, le taux montre une perte de 0,4 point de pourcentage par rapport aux précédentes prévisions.

« L’activité économique en Angola devrait se contracter de 0,7% en 2019, en raison d’une baisse de la production pétrolière pour la quatrième année consécutive, en raison de la baisse du rendement des champs plus anciens et du report des investissements dans de nouvelles capacités », mentionne le rapport.

Dans ses perspectives pour cette année, la Banque mondiale révèle également que «les réformes récemment annoncées dans le secteur pétrolier devraient soutenir une reprise de la production», ce qui est essentiel pour que l’Angola soutienne la croissance économique, étant donné que l’économie est encore fortement tributaire de la production et exportation de pétrole.

Les prévisions contenues dans les Perspectives économiques mondiales pour trois pays africains lusophones à savoir le Cap-Vert, la Guinée Bissau et Mozambique – sont assez cohérentes et pratiquement inchangées par rapport à celles incluses dans le rapport précédent.

En ce qui concerne le Cap-Vert, le pays devrait connaître une croissance économique de 5% de 2020 à 2022, et les prévisions précédentes se sont améliorées de 0,6 point de pourcentage en 2019, 0,4 point de pourcentage en 2020 et 0,3 point de pourcentage en 2021.

L’économie de la Guinée-Bissau devrait croître à 4,9% en 2020 et 5% en 2021 et 2022, et les différences par rapport aux taux inclus dans le rapport de juin 2019 de 0,3 point de pourcentage supplémentaire en 2019, 0,1 point de pourcentage en 2020 et moins 0,5 point de pourcentage en 2021.

Enfin, le Mozambique devrait connaître des fluctuations de croissance économique plus importantes, la Banque mondiale prévoyant une croissance de 3,7% pour 2020, 4,2% pour 2021 et 4,4% pour 2022. Les différences en pourcentage par rapport aux prévisions précédentes sont de zéro point de pourcentage en 2019 et 2021 et 0,2 point de pourcentage supplémentaire en 2020.