La Chine accorde 15 milliards de dollars de prêts au Brésil en 2016

By | March 6, 2017

En Chine, les institutions financières ont accordé au Brésil pour l’année 2016 des prêts d’une valeur de 15 milliards de dollars, un record qui coïncidait avec l’une des années les plus turbulentes sur le plan économico-politique au Brésil, a rapporté le quotidien El País.

Le journal espagnol, citant le rapport annuel du Centre pour le dialogue interaméricain, a déclaré que les prêts de l’année 2016, ajoutés à ceux accordés lors de l’année 2015 signifiaient que le Brésil est le deuxième plus grand créancier de banques chinoises en Amérique latine, dépassé en cela seulement par le Venezuela.

La Chine a octroyé des prêts d’une valeur de 21,2 milliards de dollars à l’Amérique latine en 2016, soit plus que les prêts consentis par la Banque mondiale et la Banque interaméricaine de développement, dont 72% pour le Brésil.

La plupart des fonds a été accordée à Petrobras, une société qui était au centre d’un scandale de corruption et de détournement de fonds publics pour financer sa dette croissante, et les prêts sont remboursés par un renvoi du pétrole à la Chine.

Le rapport, publié depuis 2005, indique que le Brésil n’est pas traditionnellement l’un des principaux bénéficiaires de ces prêts, à l’exception de l’année 2009 (année où la Chine est devenue le principal partenaire commercial du pays), lorsque Petrobras a reçu un prêt des États-Unis d’un montant de 10 milliards de dollars.

Au total, au cours des 11 dernières années, le Brésil a accumulé 36,8 milliards de dollars de prêts accordés par la Chine, la hausse enregistrée au cours des deux dernières années plaçant le pays derrière le Venezuela (62,2 milliards de dollars), l’Equateur troisième avec 17,4 milliards de dollars.

(macauhub)