La Chine dispose de 100 milliards de dollars pour investir dans des projets au Brésil

By | November 18, 2019

La Chine a annoncé qu’elle disposerait de 100 milliards de dollars provenant d’au moins cinq fonds publics pour un nouveau programme d’investissement au Brésil, principalement pour la construction d’infrastructures, lors de réunions tenues à Brasilia la semaine dernière, ont rapporté les médias brésiliens.

Au cours des réunions qui se sont tenues dans la capitale fédérale brésilienne, les interlocuteurs chinois ont également annoncé une augmentation des prêts au Brésil, dans le but d’attirer des clients des secteurs de l’industrie et du commerce agricoles.

Dans ses écrits, le journal Folha de Sao Paulo a révélé que le ministre de l’Infrastructure, Tarcísio Gomes de Freitas, avait signé un accord de coopération avec le ministre chinois des Transports la semaine dernière, aux termes duquel les projets seraient élaborés en partenariat.

Les données issues du Business Council Brésil-Chine indiquent que les investissements chinois au Brésil au cours de la dernière décennie ont atteint 57 milliards de dollars dans 145 projets dans 21 États et dans le district fédéral.

L’essentiel de ces investissements a été réalisé à partir de 2017, dans le cadre du programme de concessions et de privatisation du gouvernement de monsieur Michel Temer, alors président. Les groupes chinois ont consolidé leur présence dans le secteur de l’électricité en achetant des producteurs, des distributeurs et des lignes de transmission.

Etant donné que la plupart des investissements soient axés sur l’énergie, les groupes chinois sont présents dans les secteurs les plus variés de l’économie brésilienne, allant de la fabrication de machines et d’équipements aux télécommunications, en passant par la pâte à papier, le pétrole et le gaz, l’agriculture et le commerce de détail.

Depuis 2009, la Chine est le principal partenaire commercial du Brésil. Ses entreprises ont exporté pour une valeur de 51,5 milliards de dollars US de janvier à octobre et importé pour 30 milliards de dollars.