La Chine veut aider et accompagner le processus d’industrialisation de l’Angola

By | September 11, 2019

La Chine veut construire et mettre en place des usines de montage de véhicules, des chantiers de construction de bateaux de pêche et des centres de recyclage en Angola afin d’industrialiser le pays, a déclaré mardi à Luanda l’ambassadeur M. Gong Tao.

L’ambassadeur de Chine en Angola a souligné l’intention des autorités de son pays d’intensifier la coopération avec l’Angola, en particulier dans le domaine de l’industrialisation, qui est actuellement axée sur l’agriculture, le pétrole et la construction.

Les données officielles publiées par le Forum de Macao indiquent que les échanges commerciaux entre les deux pays ont dépassé les 27,7 milliards US en 2018, soit une hausse de 24,2% d’une année sur l’autre et qu’au premier semestre de 2018, 1 9% à plus de 13,6 milliards de dollars.

L’ambassadeur de Chine s’est exprimé lors d’une réunion avec des journalistes, a déclaré que les sociétés chinoises menaient des études de marché en Angola sur les opportunités d’investissement dans le pays ainsi que sur les domaines d’intervention.

M. Gong Tao a déclaré que depuis 2002, année de renforcement de la présence de son pays en Angola, des entreprises chinoises ont reconstruit 2800 km de voies ferrées, 20 000 km de routes, construit 100 000 logements sociaux, plus de six écoles et hôpitaux, visant à soutenir le développement économique et social angolais.

L’ambassadeur reprenant des statistiques qu’il a qualifiées de incomplètes, a déclaré que les investissements chinois en Angola avaient déjà dépassé les 20 milliards de dollars US, selon l’agence de presse Angop.

Lors de la réunion tenue au centre de presse M. Aníbal de Melo sur le cadre des relations sino-angolaises, l’ambassadeur a également annoncé que la dette de l’Angola envers son pays était tombée de 23,3 milliards de dollars en 2017 à 22, 8 milliards en 2018, soit une réduction réelle de 500 000 US, ce qui représente 2% du total.