La compagnie ChemChina Group au Brésil investit dans de nouvelles usines

By | August 16, 2017

Adama Brasil qui est une société basée au Brésil et contrôlée par le groupe China National Chemical Corporation (ChemChina), prévoit d’investir entre 30 millions de $ et 50 millions de $ dans de nouvelles usines dans le pays, plus précisément à Londrina (Paraná) et Taqari (Rio Grande Do Sul), où la société est déjà active, a déclaré le président de l’entreprise.

M. Rodrigo Gutierrez, repris par la presse brésilienne, a précisé que l’investissement vise à développer de nouveaux ingrédients actifs pour la production de pesticides, avec le montant total investi en fonction de la vitesse d’approbation des molécules par les entités gouvernementales.

La société, qui parie sur une haute croissance du taux d’innovation, s’attend à ce que cet investissement augmente ses revenus cette année d’environ 10% par rapport à 2016, alors qu’il enregistrait un chiffre d’affaires d’environ 480 millions de dollars.

M. Gutierrez a également déclaré que l’investissement annuel dans la recherche et le développement est une constante dans toutes les usines de l’entreprise, et s’élève actuellement à environ 8 millions de $ par an.

Le président d’Adama Brésil a déclaré que la croissance dans le pays s’explique non seulement par la demande croissante de pesticides du par le secteur agricole brésilien, mais aussi par une baisse de la production dans les usines chinoises en raison de la pression du gouvernement chinois.

M. Gutierrez a fait observer que les usines en Chine qui ne respectent pas les normes minimales de sécurité environnementale sont fermées, ce qui explique pourquoi le Brésil est de nouveau devenu compétitif par rapport à la Chine en ce qui a trait à la production de pesticides.

L’histoire d’Adama Brasil repose sur deux sociétés – Herbitécnica, basée à Londrina et Defensa, dans la ville de Taquari – qui a fusionné en 1998 pour devenir Milenia Agrociências, acquise en 2001 par le groupe israélien Makhteshim Agan, qui a ensuite été incorporé au sein ChemChina en 2011.