La Guinee-Bissau perd entre 60 et 80 000 hectares de forets par an

By | June 15, 2018

Chaque année, entre 60 000 et 80 000 hectares de forêt de Guinée-Bissau sont perdus en raison de la déforestation, de l’exploitation illégale et des feux de forêt incontrôlés, a déclaré jeudi à Bissau le ministre guinéen de l’Agriculture et du Développement rural, M. Nicolau dos Santos.

Le ministre a toutefois souligné qu’en dépit de cette situation, la Guinée-Bissau continue d’avoir un énorme potentiel agricole et forestier, incluant des terres arables estimées à environ 1,5 million d’hectares, dont 80% sur des plateaux, 200 000 dans des vallées d’eau douce, 106 000 vallées d’eau et plus de 100000 mètres carrés de zones avec du bois industriel.

Selon M. Nicolau dos Santos, suite à la déforestation, la Guinée-Bissau est confrontée à des pertes importantes de forêts et de réserves fauniques, à l’érosion et à la perte de terres arables, à la destruction des habitats, à la réduction de la biodiversité, au débit et aux précipitations,ainsi que la hausse des températures.

Le ministre n’a pas précisé la valeur des pertes, mais a déclaré qu’elles étaient « importantes », ce qui pourrait améliorer les difficultés économiques et financières auxquelles la Guinée-Bissau est confrontée en ce moment.

M. Dos Santos, s’exprimant lors de la Journée mondiale de lutte contre la sécheresse et la désertification, a déclaré que le reboisement est toujours possible si chaque citoyen s’engage à planter au moins un arbre par an, ce qui aiderait à créer de nouvelles forêts. Guinée-Bissau.

(macauhub)