La Guinee-Bissau perd la moitie de la production de riz chaque annee en raison du manque de materiel agricole

By | July 9, 2018

La Guinée-Bissau perd annuellement plus de 40% de sa production de riz en raison de la mauvaise qualité des semences et du manque de matériel approprié pour récolter et récolter, a déclaré samedi le président de l’Institut national de recherche agricole (INPA).

M. GOMES a souligné que, malgré l’utilisation partielle des tracteurs et autres équipements dans la production de riz, les phases post-récolte et récolte nécessitent des machines telles que des moissonneuses-batteuses, ainsi que des décorticages, ensachage et silos dans les conditions requises pour le stockage des céréales.

«Au cours des saisons agricoles précédentes, le pays a perdu beaucoup de riz produit par manque de ces matériaux», a-t-il noté sans préciser la quantité de riz produite chaque année en Guinée-Bissau.

Il a également appelé l’État guinéen à investir dans la production de semences locales de qualité car, a-t-il expliqué, une grande partie de ce qui est importé est vulnérable aux maladies ou aux difficultés à s’adapter aux conditions locales.

M. Gomes s’exprimait à la première Foire nationale des semences organisée par le Ministère de l’agriculture le week-end à Contuboel, dans la région de Bafatá, à 150 kilomètres à l’est de Bissau, et financée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Les chiffres publiés par la FAO en 2016 ont montré que la production de riz de la Guinée-Bissau était estimée à 111 000 tonnes, contre une consommation annuelle supérieure à 200 000 tonnes.

(macauhub)