La Guinee-Bissau ralentit son economie en raison de la faiblesse de la campagne de commercialisation du cajou

By | October 4, 2018

Selon les conclusions d’une mission du Fonds monétaire international, le taux de croissance économique de la Guinée-Bissau devrait tomber à 3,8% en raison de la faible campagne de commercialisation de la noix de cajou enregistrée.
La mission dirigée par M. Tobias RASMUSSEN, qui s’est rendu à Bissau du 19 septembre au 2 octobre 2018 pour la sixième évaluation au titre de l’accord relatif à la facilité de gestion intégrée, a indiqué que la faible campagne de marketing avait entraîné un ralentissement de l’activité économique, « Broyant fortement la production générale, les exportations et la consommation ».

« La mission prévoit une croissance réelle de 3,8% du PIB en 2018 contre des taux d’environ 6% entre 2015 et 2017, et prévoit également que le déficit du compte courant extérieur passera à 3,6% du PIB, en 2018, contre une estimation d’environ 1,9% en 2017 », indique le communiqué à Washington.

La note ajoute que les revenus du gouvernement ont été pesés par la croissance économique plus faible ainsi que par la lenteur des réformes sous-jacentes au budget 2018, le recouvrement budgétaire au premier semestre de l’année étant inférieur de 9,7% à l’objectif le programme.

La piètre performance des recettes fiscales a toutefois été partiellement compensée par une augmentation des recettes non fiscales, y compris des recettes non récurrentes provenant de la vente de bois saisi.
Concernant les politiques relatives au secteur bancaire et financier, les autorités encouragent notamment les banques fortement endettées à participer davantage à une restructuration de la dette durable pour les emprunteurs et les entreprises mise en œuvre des garanties.
Lafacilité de gestion intégrée – FCA est un contrat de crédit qui garantit un engagement programmatique soutenu, à moyen et long terme, en cas de problème prolongé de la balance des paiements.
L’accord de trois ans pour la Guinée-Bissau, approuvé le 10 juillet 2015, a été prolongé d’un an le 1er juillet 2018, ce qui porte l’accès total à environ 32,2 millions de dollars.

(macauhub)