La privatisation des fermes d’agroalimentaire angolaises attire sept entreprises

By | November 8, 2019

sept entreprises angolaises et étrangères ont été jugées éligibles pour participer à l’appel d’offres public pour la privatisation des exploitations agricoles de Longa (Kwando Kubango), Cuimba (Zaïre), Camaiangala (Moxico) et Sanza Pombo (Uige), selon l’institut gouvernemental IGAPE.

La déclaration publiée à Luanda indiquait également que la ferme agroalimentaire de Longa avait une application, Camaiangala en avait trois, Cuimba en avait cinq et Sanza Pombo en avait trois, et les concurrents avaient désormais 30 jours pour présenter leurs offres financières respectives.

Les quatre exploitations agricoles de Camaiangala, Longa, Sanza Pombo et Cuimba en cours de privatisation, d’une superficie de 45 000 hectares, sont évaluées à 110 millions de dollars US.

La ferme de Camaiangala est située dans la province de Moxico, dans la municipalité de Camanongue, est évaluée à 24 millions de dollars et a fait l’objet d’un projet clé en main attribué à China National Electronics Import et Export (CEIEC) en 2011.

Cuimba, dans la province du Zaïre, occupe une superficie de 9 784 hectares, dont 2 140 hectares environ ont été défrichés et préparés pour la production agricole, où du maïs pluvial a déjà été semé.

La ferme de Sanza Pombo, située dans la province de Uíge, est évaluée à 22 millions US et occupe une superficie brute de 9 433 hectares, dont environ 25% ont été défrichés et préparés pour la production agricole.

La ferme de Sanza Pombo est située dans la province de Uíge, est évaluée à 22 millions US et occupe une superficie brute de 9 433 hectares, dont environ 25% ont été défrichés et préparés pour la production agricole.

L’objectif initial était d’allouer environ 500 hectares à l’irrigation par inondation pour la production de riz, mais les ressources en eau disponibles n’ont pas été suffisantes pour la production de riz.

Située à Kwando Kubango, la ferme agro-industrielle de Longa est considérée comme l’une des plus grandes installations de production de riz du pays. Construit entre 2010 et 2012, il était conçu pour produire du riz sur une superficie de 1 500 hectares.