La suspension des enchères de rubis mozambicains affectera les performances de la compagnie Gemfields

By | April 8, 2020

La performance financière de Gemfields pourrait cette année être affectée de manière significative par la pandémie de Covid-19, qui a conduit à la suspension des enchères de pierres précieuses, qui représentaient 93% du chiffre d’affaires de la société en 2019, a déclaré monsieur Sean Gilbertson, directeur général de Gemfields,

Le PDG commentait les résultats de la société en 2019, dans lesquels le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) a enregistré une augmentation d’un peu plus d’un tiers à 80,9 millions de dollars US.

« Bien que 2019 ait été très positive pour l’entreprise, la pandémie de Covid-19 aura un impact sur nos performances opérationnelles et financières en 2020 », faisait-il observer, notant que les restrictions à la circulation des personnes ont forcé la suspension des enchères de rubis extraits au Mozambique et d’émeraudes «pour une période de temps inconnue».

La société disposait de liquidités de 25,4 millions de dollars fin décembre 2019, soit une augmentation annuelle de 159% en raison de la vente de sa participation dans les mines de Júpiter pour 30,4 millions de dollars, mais la nécessité de suspendre les enchères pourrait conduire à ce montant «disparaître ».

Monsieur Gilbertson a également mentionné l’invasion par des mineurs illégaux de la zone de concession de rubis que l’entreprise a dans la province de Cabo Delgado, au nord du Mozambique, comme un autre problème en plus de Covid-19.

L’entreprise a annoncé au mois de février dernier que des mineurs illégaux avaient détruit du matériel et attaqué des travailleurs.

« La compagnie Montepuez Ruby Mining Limited est en contact avec les autorités mozambicaines afin qu’elles prennent des mesures contre les financiers, les facilitateurs et les syndicats qui sont à l’origine du commerce illégal de rubis », a déclaré le directeur général de la compagnie Gemfields.