L’adoption de la monnaie Chinoise gagne en popularite en Afrique Australe

By | June 4, 2018

L’adoption croissante de la monnaie chinoise par les banques centrales a été préconisée lors d’un forum sur la gestion des réserves de change en Afrique australe tenu à Harare, au Zimbabwe, avec la participation de 14 pays de la région, dont l’Angola et le Mozambique.

MmeGladys Siwela-Jadagu, porte-parole de l’Institut de gestion macroéconomique et financière d’Afrique orientale et australe (MEFMI), a fait observer que le Forum de Harare a eu lieu à un moment où les réserves des banques centrales de la région en devises étrangères continue d’augmenter, ainsi que les paiements d’intérêts, les pays utilisant des prêts commerciaux pour financer la construction d’infrastructures.

Concernant une majorité des pays de la région, la plupart des réserves est investie en dollars, et leur composition n’a pas encore accompagné les changements de l’économie mondiale, en particulier l’essor de la Chine et de l’Inde qui ont pris une importance particulière en tant que partenaires commerciaux africains depuis ces dernières années.

«La plupart des pays de la région Est / Sud ont contracté des prêts ou obtenu des subventions de la part de la Chine et il serait économiquement logique de les payer en yuan. C’est pourquoi il est essentiel que les décideurs élaborent des stratégies sur les progrès du continent vers l’adoption du yuan chinois, qui est devenu ce que nous pouvons appeler une monnaie commune dans le commerce avec l’Afrique », a déclaré MmeSiwela-Jadagu, reprise par l’agence de presse Xinhua news agency.

« La Chine étant le plus grand partenaire commercial de plus de 130 pays, le principal défi pour les pays africains est de savoir comment tirer parti de la nouvelle configuration du commerce international », a-t-elle déclaré.
Parmi les participants à ce forum, on comptait des représentants des banques centrales et des gouvernements de la région, ainsi que des représentants de la Banque africaine de développement.

Au mois de marsle Nigeria a signé un accord de change de 2,4 milliards de dollars avec la Chine suite à une initiative similaire d’une autre grande économie africaine, l’Afrique du Sud, qui a lancé en 2016 une première plate-forme d’échange entre le yuan et le rand, les deux devises.

Auparavant, le Ghana, le Nigeria, Maurice et le Zimbabwe avaient accepté le yuan pour les paiements et les réserves, et la banque centrale nigériane détenait déjà plus de 10% de ses réserves de change en monnaie chinoise.

La Chine et l’Angola ont signé un accord officiel en août 2015 pour permettre l’utilisation réciproque des devises des deux pays, ce qui a été interprété par l’Economist Intelligence Unit (EIU) comme un « espoir » angolais qu’une plus grande utilisation du yuan réduire le besoin de dollars, qui sont rares dans le pays.

La Région administrative spéciale de Macao a pris des mesures pour jouer un rôle dans le déploiement du yuan en Afrique, avec le soutien du gouvernement central de la Chine, pour devenir une plate-forme bancaire pour la compensation de la monnaie entre la Chine et les pays lusophones.

(macauhub)