L’Angola achete de l’electricite aupres de la Centrale Hydroelectrique D’Inga en RD Congo

By | July 19, 2018

Laville angolaise de Cabinda et ses environs recevront l’électricité de la centrale hydroélectrique Inga près de la ville de Matadi en République démocratique du Congo dans le cadre d’un accord bilatéral de coopération énergétique issu de la réunion de février dernier à Kinshasa, a rapporté l’agence angolaise Angop.

Cet accord a été signé par les ministres de l’Energie et des Ressources hydriques de RD Congo, IgeteIfoto et du ministre angolais de l’Energie et des Eaux, M. João Baptista Borges, qui a rencontré le lundi le gouverneur de Cabinda, EugénioLaborinho, afin de préparer la réception de son homologue congolais.
Des réunions se déroulent depuis 2006 par les gouvernements angolais et congolais afin d’organiser des réunions pour résoudre la situation énergétique dans la province angolaise de Cabinda, avec la construction d’une ligne de transport d’énergie à partir du barrage hydroélectrique d’Inga.

La construction de la ligne de transmission d’Inga, qui traverse la ville portuaire de Muanda, a un coût estimé à 20 millions de dollars.

La centrale hydroélectrique d’Inga compte actuellement deux usines d’une capacité de production de 1 800 mégawatts chacune. Inga I a commencé à fonctionner en 1972 et quant à Inga II, celle-ci a commencé à fonctionner en 1982.

La province de Cabinda dispose actuellement de trois turbines à double système (gaz et diesel), qui fournissent 95 mégawatts d’énergie électrique à l’ensemble de la région, ce qui n’est pas suffisant pour satisfaire la demande locale.

Cabinda est une province côtière de l’Angola qui est séparée du reste du pays par une bande de terre appartenant à la République démocratique du Congo, qui la borde au sud et à l’est, et au nord, la frontière est avec la République du Congo (Brazzaville).

(macauhub)