L’Angola dispose d’une nouvelle entreprise de taille de diamant

By | November 5, 2019

Selon les médias angolais, la société KGK Angola Diamond Cutting Company a été créée lundi à Luanda et peut traiter 100 000 carats de diamant par an, au nombre de 4 dans le pays.

Cette société résulte d’un partenariat entre le groupe d’investissement indien KGK (65%) basé à Hong Kong, la société nationale angolaise de négoce de diamants Sodiam (5%) et UST (les 30% restants), qui ont investi 50 000 dollars. Jusqu’à présent, l’investissement dans la première phase devrait s’élever à 25 millions de dollars.

L’usine a été inaugurée par monsieur Diamantino Azevedo, ministre des Ressources minérales et pétrolières, qui respecte les nouvelles normes internationales de coupe et crée 50 emplois pour les Angolais, qui pourraient être portés à 200 d’ici le premier semestre de 2020.

Le ministre s’est félicité de ce nouvel investissement, en particulier de l’intérêt manifesté par le groupe KGK pour le marché angolais, ajoutant que l’entreprise constituait un atout en termes de qualité des nouveaux projets et partenaires que le pays développerait.

Monsieur Azevedo a rappelé que la réglementation relative aux sous-industries stipule que 20% des diamants extraits dans le pays doivent être taillés dans le pays, mais a reconnu que ce pourcentage n’était plus de 2% pour le moment.

Avec la création de la société, il existe quatre entreprises de taille de diamant en Angola, les trois autres étant Angola Polishing Diamonds (APD), Angola Stone Polished Diamond (ASPD) et Pedra Rubra – Fábrica de Joias et Lapidação de Diamantes.