L’ANGOLA ENGAGE UNE ENTREPRISE CHINOISE POUR CONSTRUIRE UN SYSTEME D’ENREGISTREMENT CIVIL

By | January 17, 2017

La compagnie Electronics Import & Export Corporation a été sélectionnée pour fournir la solution technologique destinée à la gestion de l’identification civile et criminelle en Angola, ainsi que la question de l’enregistrement des cartes de naissance et d’identité, suite à un décret présidentiel.

Le contrat, d’une valeur de 243 millions de dollars, sera signé par le Ministère angolais de la justice et des droits de l’homme, et découle de la nécessité de «mettre en œuvre la plate-forme de gestion intégrée de l’identification civile et criminelle», et demande à la société chinoise de «fournir des biens, des installations et d’assurer un soutien technique».

Le décret présidentiel autorise également le ministère des Finances à couvrir dans le cadre de ce contrat une ligne de crédit commercial devant être négociée avec une institution financière en Chine.

Au mois d’août 2016, le gouvernement a déclaré qu’il y avait 96 bureaux d’enregistrement en Angola pour délivrer des cartes d’identité, dont 36 à Luanda, 24 fixes et 12 mobiles, mais selon l’agence de presse portugaise Lusa, des milliers d’Angolais n’ont jamais eu d’identification, ce qui explique que l’enregistrement électoral en cours comporte une solution pour ceux qui ne détiennent pas de carte d’identité.

Un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a montré que seulement 31% des enfants de moins de cinq ans en Angola ont un certificat de naissance, ce qui s’explique «en grande partie aux insuffisances des services d’enregistrement et des normes et pratiques sociales qui limitent la demande de enregistrement. »

(macauhub)