L’Angola propose des sessions en ligne en vue d’ attirer des investisseurs

By | April 8, 2020

Des séances de consultation du marché sur la privatisation des unités industrielles, agro-pastorales et agro-industrielles en Angola auront lieu le jeudi 9 avril en ligne, a annoncé l’Institut de gestion des actifs et des participations de l’État (IGAPE).

Les sessions prévues les 18 et 19 mars ont été reportées en raison de la pandémie de coronavirus, qui affecte de nombreux pays à travers le monde, dont l’Angola, qui compte 14 cas positifs.

Pour la session de consultation sur la privatisation des industries textiles, telles que Nova Textang II (Luanda), África Têxtil (Benguela) et Satec (Kwanza Norte), les participants peuvent s’inscrire sur le lien suivant :
(https://us04web.zoom.us/webinar/register/WN_hySoZ2k0TpOvi66-tGLCgA)

Pour les consultations sur la privatisation des entreprises agro-pastorales et agro-industrielles, toutes les parties intéressées peuvent se rendre au site :
(https://us04web.zoom.us/webinar/register/WN_NUqr0keITfy53xt6YL0Vow)

Dans le cadre de l’accord financier conclu avec la Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC), le gouvernement angolais a dépensé 1,2 milliard de dollars américains pour trois unités industrielles, dont 251 millions de dollars américains pour Nova Textang II et 420 millions de dollars chacun pour África Têxtil et pour Satec.

Nova Textang (Luanda) et les autres unités ont été privatisées en 2013 par le ministère de l’Industrie, par le biais de l’Institut du développement industriel de l’Angola, dans le cadre d’un appel d’offres public que cette institution n’avait pas de pouvoirs d’exécution, en raison du montant des investissements impliqué.

Les unités textiles sont à l’arrêt, y compris Textang II, et ont une capacité de production de 9 millions de mètres linéaires de tissu par an.