L’Angola sollicite un soutien financier du FMI

By | August 21, 2018

Le gouvernement angolais a demandé au Fonds monétaire international (FMI) d’ajuster son programme de soutien, y compris une composante de financement, a rapporté l’agence de presse angolaise Angop.

Le soutien financier découle de la nécessité de faire face aux derniers développements économiques pour la mise en œuvre du programme de stabilisation macroéconomique et du plan de développement national 2018-2022, selon un communiqué de presse du ministère des finances.

La requête du gouvernement angolais s’inscrit dans le cadre d’une visite de travail effectuée en Angola par une mission du Fonds monétaire international (FMI) du 1er au 14 août et invitée à se rendre à nouveau en Angola en octobre 2018 pour entamer des négociations une facilité de fonds élargie de deux ans, pouvant être prolongée d’un an.

Le ministère des Finances fait observer que la visite de travail du FMI a conclu que les politiques de stabilisation macroéconomique et les réformes mises en œuvre par le gouvernement angolais sont suffisantes pour promouvoir la croissance économique et la diversification de l’activité économique malgré un environnement défavorable.

Le gouvernement angolais et la mission du FMI ont analysé pendant deux semaines les évolutions économiques récentes et les perspectives économiques et financières et ont abordé des questions liées à l’Instrument de coordination des politiques (ICP).

L’Instrument de coordination des politiques – PCI est un programme non financier qui fournit une assistance technique pour la mise en œuvre de mesures dans les principaux documents de gestion macroéconomique du pays, tels que le Programme de stabilisation macroéconomique, lancé en janvier 2018, servant également à accroître la crédibilité externe de l’Angola, avec des effets positifs sur l’attraction des investissements directs étrangers.

dans les principaux documents de gestion macroéconomique du pays, tels que le Programme de stabilisation macroéconomique, initié en janvier 2018. Investissement direct.

(macauhub)