L’Angola veut devenir un important producteur mondial de café

By | July 14, 2017

L’Angola prévoit de produire 50 000 tonnes de café d’ici 2022, six fois plus que la production de 8 000 tonnes enregistrée entre septembre 2016 et juin 2017, a annoncé mercredi à Medellin, en Colombie, l’ambassadeur angolais au Brésil, M. Nelson Cosme.

M. Cosme qui s’’exprimait au nom de M. Marcos Nhunga, Ministre angolais de l’Agriculture, qui a dirigé la délégation angolaise au Forum mondial des producteurs de café qui s’est déroulé du 10 au 12 juillet dans la deuxième ville de Colombie.

L’ambassadeur a souligné les mesures prises par le gouvernement angolais pour faire du pays un grand producteur mondial et a noté le soutien fourni par le Fonds commun pour les produits de base de l’Organisation mondiale du café, qui a fourni 8 millions de dollars pour un projet de rénovation et de plantation de café robusta dans plusieurs régions d’Angola.

Avant l’indépendance en 1975, la production de café en Angola a atteint environ 230 000 tonnes par an, ce qui en fait le quatrième producteur de café au monde.

Au lendemain de la guerre civile qui a suivi l’indépendance et qui ne s’est terminée qu’en 2002, la production de café a complètement chuté, avec une production de 2 400 tonnes en 2016/2017, selon les statistiques de l’Organisation mondiale du café.