Le cap-vert defend la creation d’une banque de developpement pour la communaute des pays de langue portugaise

By | May 27, 2019

Le vice-Premier ministre cap-verdien a déclaré samedi à Lisbonne que les membres de l’organisation pourraient discuter de la proposition de créer une banque de développement pour la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) au mois de juillet.

M. Olavo Correia, qui exerce également les fonctions de ministre des Finances du Cap-Vert, a déclaré à l’agence de presse portugaise que le Cap-Vert, qui occupe actuellement le poste de président par rotation de l’organisation, avait déclaré que le pays avait l’intention de soumettre l’idée à la réunion des ministres des Affaires étrangères en juillet.

Lors de son premier forum d’économistes urbains de langue portugaise dans la capitale portugaise samedi, il a prononcé un discours : « C’est une idée qui doit être discutée, non pas une décision imposée ».

Selon la déclaration du ministre du Cap-Vert, l’idée est de créer « une banque de développement, y compris le financement, l’assurance et le capital-risque pour soutenir les besoins de financement des bons projets, qu’elles soient petites, moyennes ou grandes. »

M. Correia a rappelé que « Dans notre pays, les canaux de financement sont très difficiles et coûteux. Par conséquent, si nous ne disposons pas des outils nécessaires pour surmonter cette difficulté, les projets, quelle qu’en soit leur importance, ne se réaliseront pas »