Le Cap-Vert liberalise les operations economiques et financieres a l’etranger ainsi que les operations de change

By | July 25, 2018

Les opérations économiques et financières étrangères et les opérations de change ont été entièrement libéralisées au Cap-vert depuis le lundi 23 juillet 2018, date d’entrée en vigueur du décret législatif n ° 3/2018 du 22 juin, a annoncé la banque centrale de l’archipel.

D’après cette déclaration, l’autorisation préalable, la procédure de vérification préalable et l’autorisation préalable et spéciale précédemment requise pour certaines opérations n’ont plus de sens.
« Par exemple, avant cette nouvelle loi, tout résident pouvait acquérir et transporter à l’étranger des billets et pièces étrangers, ou d’autres moyens de paiement, jusqu’à hauteur d’ 1 million d’escudos, à condition qu’ils prouvent qu’ils ont été acquis auprès d’entités autorisées commerce en devises. S’ils avaient l’intention de voyager avec plus d’argent, il était obligatoire de demander une autorisation spéciale et préalable à la Banque du Cap-vert », mentionnait le document.
La déclaration poursuit en disant que la nouvelle loi libéralise le montant à acquérir et à transporter, indépendamment de la raison, ainsi que l’absence d’obligation de fournir un billet valable pour le voyage.
La a Banque centrale capverdienne a rappelé que les billets et pièces de monnaie étrangers doivent toujours être achetés exclusivement auprès d’entités autorisées à effectuer des opérations de change.
La banque a précisait qu’une exception à la règle générale est liée aux transferts rapides d’argent à l’étranger par le biais de plateformes électroniques, dont la valeur ne peut dépasser 300 000 escudos par personne et par jour.

(macauhub)