Le Cap-Vert veut rejoindre l’espace Schengen

By | December 16, 2016

Le ministre des Affaires étrangères du Cap Vert, M. Luís Filipe Tavares, a déclaré que la possibilité de voir le Cap-Vert être une extension de la zone de libre circulation Schengen dans les pays européens signataires de l’accord est à l’étude.

L’espace Schengen est le résultat d’un accord signé par 30 pays européens, y compris tous les membres de l’Union européenne (UE) – à l’exception de l’Irlande et du Royaume-Uni – et trois pays tiers, à savoir l’Islande, la Norvège et la Suisse, marqué par l’ouverture des frontières et la libre circulation des personnes entre les pays signataires.

Le chef de la diplomatie du Cap-Vert qui s’exprimait à Praia, a déclaré que le gouvernement menait l’étude et qu’il avait une compréhension des pays de l’Union européenne.

Cette possibilité s’est produite à un moment où le Cap-Vert connaît une forte croissance du tourisme, et le gouvernement entend créer des conditions pour que le tourisme améliore sa qualité.

L’objectif est d’accroître le flux de touristes, de réduire les obstacles en utilisant le partenariat-cadre pour la mobilité avec l’Union européenne et à l’avenir, envisager la possibilité pour les Cap Verdiens de se déplacer librement dans l’espace Schengen.

(macauhub)