Le gouvernement Angolais fait le choix d’endettement aupres d’institutions multilaterales

By | May 10, 2019

M. Archer Mangueira, le ministre angolais des Finances a révélé à Luanda que le gouvernement privilégiera les dettes auprès d’institutions multilatérales telles que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) afin de réduire le niveau de la dette du pays.

M. Archer Mangueira, a présenté dans la capitale angolaise un rapport sur les perspectives économiques régionales de l’Afrique subsaharienne, publié à Washington en avril, selon lequel «la stratégie de désendettement suggère que le financement extérieur devrait être contracté avec des institutions multilatérales».

Le ministre a déclaré que «la réduction de la dette publique est un défi pour tous» et a appris au mois de mars que le Conseil des ministres avait approuvé le plan annuel de désendettement.

Le document décrit deux périodes différentes de la dette publique: la première phase de 2010 à 2014, indiquant que la stabilité de la dette représente environ 33% du PIB, et les créanciers bilatéraux du portefeuille de la dette sont concentrés en Chine et au Brésil.

La deuxième phase après 2014 a été marquée par une baisse des recettes pétrolières, qui a entraîné des crises économique, financière et de change. «Elle a été déterminée par la croissance continue de la dette publique, qui est passée de 39% à la fin de 2014 au PIB en décembre 2018. 84% ».

Selon le quotidien angolais, le ministre des Finances aurait déclaré qu’au cours des trois dernières années, l’économie angolaise avait connu des déficits budgétaires continus, entraînant une augmentation de la dette publique, qui devrait être soutenue par la consolidation budgétaire et le développement de la Facilité de fonds (FEP) créée par le Fonds monétaire international.

(Macauhub)