Le gouvernement de São Tomé e Príncipe modifie les règles d’investissement des entreprises

By | December 23, 2016

Les citoyens étrangers ou les entreprises devront investir au moins 5 millions de dollars pour mener des activités commerciales, a déclaré lundi le Premier ministre de São Tomé, M. Patrice Trovoada, lors du débat parlementaire sur l’état de la nation.

M. Trovoada a expliqué que la priorité doit être accordée aux citoyens nationaux et qu’ «un étranger ne peut plus simplement arriver ici et mettre en place une petite entreprise qui rivalise avec les commerçants locaux», indique un rapport de l’agence de presse Lusa.

Mais «si un étranger veut investir cinq millions de dollars, en argent et non pas via une ligne de crédit, alors cela peut se réaliser», at-il ajouté.

Le Premier ministre a souligné qu’il était favorable à l’économie de marché, «mais avec des limites», et a annoncé que son gouvernement envisageait d’introduire un certain nombre de réformes au niveau des entreprises pour «mettre fin à la libéralisation excessive».

Il a précisé que son gouvernement évaluait la possibilité d’une aide pour capitaliser les marchands nationaux, dont beaucoup sont insolvables tandis que d’autres ont perdu des biens au sein des banques où ils avaient contracté des prêts.

Les personnes originaires du Liban et de la Chine dominent l’activité des plus grands magasins de São Tomé et Príncipe, tandis que les Nigérians et quelques Camerounais dominent le marché informel qui traite principalement des pièces automobiles et des vêtements.

(macauhub)