Le gouvernement mozambicain attend une étude pour résoudre les problèmes de la compagnie aérienne LAM

By | January 14, 2020

Le problème rencontré par la compagnie Mozambican Airlines (LAM) est d’ordre financier, a récemment déclaré à Maputo le président du State Shareholding Management Institute (Igepe). 

Mme Ana Coanai a rappelé que le gouvernement avait engagé une société de conseil pour rédiger une proposition de restructuration financière pour le porte-drapeau, « nous attendons quelques idées sur la façon de résoudre le problème ».

En effet, le président d’Igepe a déclaré que sans restructuration financière, la soxiété LAM aurait beaucoup de mal à remplir son objectif social.

Créée en 1975, après la disparition du Département des transports aériens (DETA), la compagnie LAM a été pendant de nombreuses années une société publique relevant du Ministère des transports et des communications.

En décembre 1998, elle a été transformée en société à responsabilité limitée, prenant le nom de LAM, SARL. Depuis lors, l’État mozambicain détient désormais 80% des actions représentant le capital social, les 20% restants étant entre les mains de dirigeants, de techniciens et les travailleurs de l’entreprise.

La compagnie LAM a annoncé en octobre 2019 le retour en Europe en mars 2020, avec trois vols hebdomadaires entre Maputo et Lisbonne, capitales du Mozambique et du Portugal.

Cette annonce de la compagnie est intervenue après avoir surmonté les problèmes qui ont conduit à l’interdiction de la compagnie aérienne de voler dans l’espace aérien de l’UE depuis 2011 en raison de «lacunes de sécurité».