Le gouverneur de la Banque Nationale D’Angola annonce la 2eme phase du nouveau marche des changes

By | July 2, 2018

La deuxième phase du nouveau cadre opérationnel du marché des changes de l’Angola vise à accroître le nombre d’entités qui fournissent des devises étrangères, en plus de la Banque nationale d’Angola, ainsi qu’à dynamiser le marché des changes, en particulier en fixant les taux de change, a déclaré vendredi à Luanda le gouverneur de la banque centrale.

M. José de Lima Massanoprécisait que, dans le cas particulier du marché angolais, le Trésor national, les opérateurs pétroliers et les exportateurs de biens et produits non pétroliers sont ceux qui sont en mesure de participer du côté de l’offre, qui sera appliqué d’ici à septembre de manière échelonnée, sans les pétroliers et les opérateurs pétroliers par la suite.

« Nous avons l’intention, concernant le calcul du taux de change, de capturer les mouvements quotidiens des devises achetées et vendues sur le marché et le taux de change cessera d’être calculé uniquement sur la base des enchères hebdomadaires organisées par la Banque Nationale d’Angola », a déclaré le gouverneur, à la séance de clôture du 7ème Forum bancaire, promu par l’hebdomadaire local Expansão.
Pour M. Lima Massano les devises doivent être considérées comme l’un des instruments permettant de promouvoir le bien-être collectif et non comme une fin en soi, et il est donc nécessaire de rechercher un format équilibré et efficace pour l’accès aux marchés de changes.

La faible monnaie étrangère disponible en Angola, a souligné M. Lima Massano, devrait être utilisée efficacement et économiquement, utilisée pour le développement et la construction de la protection sociale et pour garantir une plus grande capacité à protéger les réserves internationales pour maintenir la solvabilité externe de l’économie.

(macauhub)